Ce jeudi 15 octobre à partir de 19 heures, la galerie d’art contemporain Whart expose au sein des locaux de la Maison de la Communication Digitale une rétrospective des œuvres de l’artiste, Gui Boyer.

Après l’exposition de Tran Trong Vu, la Maison se pare de nouvelles ambiances et ce jusqu’au 14 novembre : matières, lumières, formes… autant vous dire que nous sommes ravis d’accueillir une expo placée sous le signe de la couleur !

L’œuvre de cet artiste discret qui s’inscrivait dans un itinéraire exigeant, à l’écart mais sans écart, est peu connue du grand public. Gui Boyer (1938 – 2013) appartient à une génération d’artistes qui dans les années 60 menaient des recherches radicales autour et sur la peinture (on pense à Supports/Surfaces, à BMPT). Les variations qu’offrent ses traits répétitifs, jamais les mêmes, ont un impact visuel immédiat aux subtiles transparences. Les pigments s’enchaînent, se recouvrent, trouvent leur place, établissant une surface régulière et sensible, profonde, sans épaisseur.

En apposant ainsi systématiquement et patiemment sur la toile ces traces l’une après l’autre, il met au point une méthode de travail qu’il poursuivra jusqu’à ses ultimes productions. Le résultat est là, devant nous, des œuvres rares (plus d’une trentaine, réalisées entre 1964 et 2013), historiques et de tout premier ordre, jamais encore sorties de l’atelier.

Nous vous attendons nombreux dès jeudi soir, pour profiter de ce cadre exceptionnel dans lequel il nous est permis de travailler, et un grand merci à Whart pour nous enrichir d’art contemporain au quotidien !