Je suis Elvire, la dernière arrivée à la Maison de la Communication Digitale et je suis community manager, rédactrice et blogueuse à mes heures perdues.

Antoine Mecca avait des besoins pour répondre à des appels d’offre en terme de CM et de rédaction web, et je connaissais Jérémie Pépin pour avoir eu la chance de travailler avec lui pendant plusieurs années, du coup je me suis facilement laissée convaincre de faire partie du collectif de la Maison.

A mon arrivée, j’ai été agréablement surprise d’avoir vraiment tout à ma disposition, depuis le bureau, le téléphone avec une ligne téléphonique directe en passant par un accès à l’imprimante, sans oublier la kitchenette avec sa machine à expresso et sa bouilloire (je suis plutôt « thé ») . Bref, en quelques heures j’étais déjà prête à travailler sereinement, et je m’y suis mise d’autant plus consciencieusement qu’un premier contrat avec le Journal Diagonale m’a permis de très vite ramener du chiffre d’affaire directement lié à mon activité à la Maison. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’en tant qu’indépendante, je continue à chercher des clients par moi-même sans avoir de compte à rendre à la Maison, et de son côté, le collectif me permet d’avoir de nouvelles opportunités d’affaires.

Mais il y a un côté super de travailler dans ce collectif, c’est l’ambiance ! Adieu les journées seule dans mon canapé avec pour compagnie mon petit Mac et mon labrador… désormais, je peux partager, échanger, discuter et blaguer autour d’un café avec des « collègues » si l’on peut les appeler comme cela. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, on s’est organisé des déjeuners au resto, et même des soirées ! Rien que pour cela, je ne regrette pas ma venue à la Maison, et je remercie vraiment tous les membres du collectif qui m’ont accueilli chaleureusement et avec qui je passe d’excellents moments.

Avec mon mode de vie, je ne viens pas tous les jours au bureau, mais au moins 3 fois par semaine, et je rentabilise complètement ces journées en travaillant à fond avec un maximum de concentration, loin des préoccupations ménagères comme vider le lave-vaisselle ou lancer une machine… si toi aussi tu es free, tu comprends de quoi je parle ;).

Alors voilà, j’aime travailler à la Maison de la Communication Digitale, je m’y sens bien, j’apprécie les membres du collectif qui enrichissent mes journées de leurs activités, alors n’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez et êtes intéressé par ce mode de collaboration atypique !