A première vue, Slack ne fait pas rêver. On est tenté de se dire : « Encore un n-ième Jabber ! »,  ces systèmes de messagerie instantanée pour les entreprises, facilitant le travail en équipe.

Sauf que, quand on sait que Slack dépasse le million d’utilisateurs quotidiens avec parmi eux, les collaborateurs de petites boites comme Spotify, AirBnB, ou encore HBO, on prend le temps de s’y pencher un peu plus.

Qu’est-ce qui fait qu’un outil de collaboration en ligne devienne la coqueluche de la Silicon Valley avec une valorisation estimée à 2,8 millions de dollars ?

Nous avons donc décidé de créer un compte Slack pour la Maison de la Communication Digitale, histoire de voir comment cela fonctionnait inside. Slack s’est en effet donné pour mission de « rendre notre vie plus simple, plus agréable et plus productive » … ça donne envie de vérifier tout ça !

Après une phase de création de compte ultra-simple, Slack nous propose de parler avec un petit Robot qui va nous présenter l’outil.

En premier lieu, il nous fait découvrir les Channels, des chaînes thématiques qui peuvent être des projets ou le nom d’une équipe par exemple. On peut envoyer également des messages directs à des personnes, comme toute bonne messagerie instantanée qui se respecte et inviter des collaborateurs à participer facilement.

Les comptes payants peuvent créer des Channels Privées mais pour tout le reste, c’est gratuit. Une fonctionnalité sympa est qu’on reçoit des notifications chaque fois qu’il se passe quelque chose dans notre Slack, à configurer selon nos besoins évidemment.

Et comme une autre évidence, on comprend très vite l’intérêt de Slack, notamment en ce qui concerne la gestion de projet, car il intègre tous les outils de travail que l’on utilise habituellement, comme AppearIn (visioconférence), DropBox (pour sauvegarder les fichiers), Google Drive et Google HangOuts, ou encore Twitter et Mailchimp.

Après une prise en main relativement aisée, on réalise vite la puissance de Slack qui regroupe en un même lieu (une Channel) tous les documents, discussions, membres de l’équipe, applications, etc. Bref, vous en avez rêvé, Slack l’a fait. De notre côté, après une mise en place et un apprentissage qui a duré moins de 10 minutes, nous sommes chauds bouillants pour y installer nos projets, alors, pourquoi pas vous ?