Je vous en parlais la semaine dernière : la vente sociale est un concept nouveau qui ne l’est pas vraiment. C’est juste que désormais les réseaux sociaux sont devenus des moyens incontournables pour améliorer ses ventes. Voici comment, en 5 étapes on peut bien utiliser le fameux social selling :

1. Etre connecté

Il faut savoir rester attentif aux opportunités, sans penser systématiquement à vendre, mais plutôt à développer une relation qui peut payer plus tard : il s’agit de développer son réseau.

2. Savoir prospecter

C’est un processus continu : à chaque nouvelle rencontre, vous évaluez l’opportunité de tisser une relation et ajoutez ou non la nouvelle personne dans votre réseau. Avec le temps, certaines relations vont disparaitre et celles qui restent sont des prospects véritables.

3. Rester à l’écoute

Dans la vente sociale, savoir écouter est primordial. Pensez à surveiller vos flux sur les réseaux sociaux tout au long de la journée, pendant vos rendez-vous clientèle, quand vous construisez de nouvelles relations et finalisez des ventes. Alors que les entreprises et vos prospects communiquent au sein de votre réseau, vous serez à l’écoute et pourrez profiter de la moindre opportunité : écouter vous permet d’apprendre ce qui est important pour votre réseau.

4. S’engager sur les réseaux 

Une fois que vous avez identifié vos prospects et les avoir écouté, vous pouvez commencer à échanger avec eux : c’est l’engagement. Il s’agit de commenter, d’ajouter de la valeur à certains de leur posts sur les réseaux sociaux, de partager leurs informations… ils seront sensibles à votre interaction. Le fait de chercher sincèrement à engager le dialogue vous démarquera fortement de la concurrence : avec l’engagement, vous bâtissez également votre crédibilité.

5. Ajouter de la valeur

Avec le dialogue, vous pouvez éduquer les personnes/prospects qui vous posent des questions. Vous avez compris ce qui était important pour eux et désormais vous pouvez démontrer la valeur de ce que vous pouvez apporter à la relation que vous avez avec eux.

Vous pouvez donc partager votre contenu en sachant qu’il sera susceptible de les intéresser, mais prenez soin de bien faire les choses : diffusez le bon contenu, au bon endroit et au bon moment où alors vous serez noyé dans la foule des informations diffusées sur l’ensemble des réseaux, ou au pire, considéré comme non pertinent.