Je m’appelle Jérémie Pépin, j’ai 41 ans, et je mets en place des solutions techniques pour répondre à des besoins en communication comme des sites internet, des sites e-commerce ou des applications mobiles.

Je mets en place ces solutions, je forme à leur utilisation et bien entendu, j’en assure l’évolution.

Aujourd’hui, je suis auto-entrepreneur et je travaille parmi les autres membres du collectif de la Maison de la Communication Digitale.

Comment en es-tu venu à exercer ce métier ?

Ca remonte à 2001 avec ma première formation en tant que concepteur multi-média ! C’est par le biais de la musique assistée par ordinateur que j’ai fais un premier pas dans le web : l’idée de départ était de mettre la sonorisation au service des CD-Rom et du web, et j’en suis venu à m’intéresser à la branche web et création de sites.

Depuis 2011, j’ai moi-même lancé une boutique en ligne, ce qui me permet d’avoir une excellente connaissance des problématiques des e-commerçants, puisque je les ai rencontrées de bout en bout.

Quels sont les types de projets sur lesquels tu travailles ?

Principalement des sites e-commerce, des sites vitrines ou institutionnels, mais également des blogs, en utilisant les technologies comme PrestaShop, Joomla ou bien WordPress.

Quelles sont tes dernières livraisons?

En e-commerce, j’ai réalisé récemment la boutique de cosmétiques pour les sportifs ainsi que le site de vente d’accessoires pour consoles de jeux Captain PC. Pour ce qui est des sites vitrines, j’ai livré dernièrement le site du Golfe de Palmola, celui de RoadStory – voyagiste à moto, de LMS – solutions d’impressions, et de Darwin – publicitaire.

J’ai actuellement de nombreux projets en cours : je réalise les sites vitrines d’un grand industriel du nettoyage, d’un gestionnaire d’abonnement/abonnés et d’un cabinet d’avocat ; en site e-commerce, je travaille sur un magasin de prêt à porter et une bijouterie en ligne.

Pourquoi t’être installé à la Maison de la Communication Digitale ?

D’abord pour trouver de nouveaux clients et aider les membres du collectif lorsqu’ils ont des problèmes d’ordre « technologique » parce que pour moi, cette notion d’échange est importante et puis, bien sûr, ça me permet de ne pas rester tout seul à travailler à la maison !

Pour toi, quels sont les points forts du collectif ?

C’est avant tout le fait de pouvoir répondre en tant qu’agence sur des projets plus conséquents et qui font appel à plusieurs profils dont le mien. Cela permet au client d’avoir un interlocuteur unique,  gestionnaire de son projet. Finalement, j’ai les avantages d’être indépendant tout en ayant les avantages d’être intégré dans une structure de type agence.

Et pour terminer, es-tu heureux dans ton travail aujourd’hui ?

(Rires) Oui ! Parce que c’est dense, cela demande beaucoup de concentration et de recherche, et que comme c’est innovant, c’est passionnant!