Je m’appelle Boris Bendjemla, j’ai 32 ans, je suis graphiste et webdesigner et je viens d’intégrer la Maison de la Communication Digitale.

Boris, peux-tu nous expliquer ton parcours professionnel ?

Je viens de Perpignan et tout petit déjà, je dessinais beaucoup et je me suis vite passionné pour l’informatique en autodidacte, sur mon Amstrad ! Je m’amusais à coder et je me voyais à l’époque travailler dans les jeux vidéos ou l’informatique. Plus tard, je me suis intéressé à l’infographie en bidouillant sur Photoshop et j’ai alors découvert l’IDEM, une école de graphisme, web et audiovisuel sur Perpignan et Barcelone. J’ai alors fait un cursus de 2 ans sur le diplôme en communication visuelle cross media qui a été essentiellement print mais avec une partie web.

A la sortie de l’Ecole, j’ai été embauché dans un studio graphique qui avait une imprimerie et dans lequel je suis resté 6 ans, en tant que graphiste et responsable qualité. Je suis très attaché à ma région, mais je suis parti à Toulouse en 2010 rejoindre ma compagne pour découvrir de nouveaux horizons professionnels.

J’ai alors intégré une agence de signalétique grand format et très rapidement je me suis installé à mon compte en tant qu’auto-entrepreneur.

C’est là que tu as démarré véritablement le webdesign ?

J’avais beaucoup de demandes en terme de print mais en m’installant en solo, j’ai eu besoin de créer mon site web, et c’est à partir de là, en effet, que j’ai complètement viré au digital. J’ai pris le temps de me former à l’HTML, au CSS et aux CMS (WordPress, Joomla et Prestashop), puis PHP et au final tous mes temps libres, je les ai passés à approfondir les langages sur lesquels je travaille.

C’est là que je me suis naturellement tourné vers le wedesign et en particulier l’UX design (ergonomie).

Quelles sont tes activités aujourd’hui ?

Le print ne représente aujourd’hui que 30% des demandes de mes clients, tout le reste est sur du digital, de la création de sites vitrines, e-commerce et même du sur-mesure. Finalement aujourd’hui je suis un mix entre un développeur front end et un webdesigner.

Par ailleurs, je commence à faire du développement d’applications mobiles, car je m’intéresse à ce qui a vocation à devenir les standards de demain, c’est pourquoi quand je fais un site, je pense d’abord à sa version mobile et je développe actuellement mon expertise sur le sujet.

Je crois que tu t’occupes aussi de Mademoiselle Yummy …

J’ai monté avec ma compagne notre société de vente de pâtisseries américaines en ligne. On a monté ce projet tous les deux, axé sur la fabrication de cheesecakes, entre autres, avec la livraison sur Toulouse et sa région en 24 heures. Ma compagne est en pâtisserie et je m’occupe du développement commercial, de la communication et du marketing.

Mais ce n’est pas tout ! Je suis également chef de projet à Toulouse Métropole qui m’apporte une véritable expérience enrichissante avec de supers missions.

Alors pourquoi avoir voulu intégrer le collectif de la Maison ?

J’ai toujours voulu travailler en coworking pour le partage des connaissances, l’échange de business et j’ai eu un excellent feeling avec Antoine Mecca ! J’ai été aussi séduit par l’architecture, l’openspace très agréable et je me suis très vite décidé à venir, c’est pourquoi je suis là depuis le 1er juillet !

Merci Boris pour cette interview qui nous fait découvrir un profil multi-facettes ! Bienvenue à la Maison !