En ce moment à la Maison de la Communication Digitale, vous pouvez admirer les oeuvres de l’artiste vietnamien Tran Trong Vu.

En effet, la galerie d’art contemporain Whart, installée dans nos locaux, nous offre la chance d’accueillir des tableaux et sculptures de différents artistes mondialement connus, ce qui nous procure le plaisir de venir travailler au quotidien dans un cadre magnifique entourés d’oeuvres d’art plus originales les unes que les autres, sans jamais nous lasser.

Avec Tran, nous sommes une nouvelle fois bouleversés dans nos habitudes avec son exposition nommée « Exercices du hasard » dans laquelle la Maison s’est transformée en un véritable dédale de personnages identiques peints sur des toiles de plastiques et accrochés au plafond pour créer une impression de répétition étrange mais curieusement, sans monotonie. Des blocs de bétons « flottent » dans le vide ; des avions naïfs aux couleurs vives volent en emportant avec eux des visages figés, aux regards pénétrés ;  des hommes assis dans des champs fleuris attendent… mais quoi ?

Interviewé par la Dépêche du Midi, Tran Trong Vu nous explique :

«C’est comme si je sortais l’image du mur, c’est une façon d’insérer l’image dans l’espace, de transformer l’espace par mon image. Elle est en 3D donc on a un véritable contact physique avec l’œuvre, on a l’impression d’entrer dans l’image, on cherche son chemin entre les couleurs, les formes…»

Après le deuil d’un père emprisonné par le régime communiste vietnamien parce qu’il était poète, Tran Trong Vu connaitra une vie d’exil avant de s’installer en France, à Paris, avec de brefs passages à Toulouse, ville qu’il a choisie pour proposer le vernissage, le 11 juin dernier de sa dernière exposition et en plus, ça se passait chez nous !

Le vernissage a connu un énorme succès avec une soirée très animée et la Maison était pleine à craquer ! Une immense remerciement à Whart pour l’organisation de l’événement et à Vu pour nous permettre d’admirer ses toiles au quotidien, jusqu’au 11 juillet.